Les Deux Amis

Les Deux Amis


Distribution

Sylvain WATMANN - Conception, Direction Artistique & Sitar
Mathilde ETIENNE - Direction d'Acteurs
Manuel WEBER - Comédien Baroque
Maitryee MAHATMA - Danse Kathak
Jean-Luc THAMBY - Théorbe
Nabankur BHATTACHARYA - Tabla



Spectacle « Les deux Amis» met en scène la rencontre de Jean de la Fontaine et de Pilpay, auteur légendaire des fables du Panchatantra. Incarnés par un Comédien baroque et une Danseuse indienne, les poètes échangent par l’allégorie des fables, issues du Livre des Lumières pour Pilpay, et des six derniers Livres de Fables de la Fontaine pour ce dernier. 

Sur la scène éclairée à la bougie, Jean de La Fontaine apparaît et dit une de ses fables en costume, diction et gestuelle baroques; bavard, généreux en réflexions et confidences, il présente aux spectateurs le Sage Pilpay, auquel « il doit la plus grande partie de ses nouvelles fables ». Ce dernier, incarné par la danseuse en costume indien, entre en scène avec une danse classique indienne accompagnée par le Sitar - image mythique du Sage - et conte une fable en langue Tamoule du Sud-Est de l’Inde, fable que nous comprenons par les gestes car nous en connaissons la version française (« La laitière et le pot au lait»). 

La danseuse s’approprie rapidement la langue française et les fables sont progressivement jouées à deux, les artistes interprétant chacun l’un des personnages d’une histoire, en un échange où s’invite souvent l’humour. Les apologues choisis abordent généralement le thème de la rencontre et sont communs aux deux auteurs. Leurs enchaînements et collages divers créent une trame élaborée et produisent l’effet d’un dialogue ; l’un des fabulistes peut par exemple commenter de sa morale l’histoire que l’autre vient de conter. Cette fantaisie propose ainsi d’enrichir notre regard sur les cultures française et indienne par un effet de miroir de l’une sur l’autre. 

Deux musiciens, l’un au Luth et l’autre au Sitar, caractériseront les univers baroque et indien, au fil des fables et pendant les interludes. La musique prendra toute sa place dans ces passages entre les fables, prolongeant l’histoire entendue ou accompagnant la danse et la pantomime animalière. En filigrane à l’échange de fables, la Fontaine nous raconte l’histoire d’un roi indien, qui, après le rêve qu’il fit, voyagea pour rencontrer le Sage Pilpay dans sa grotte ; comment ce dernier « ouvrit sa bouche comme une boëtte de sciences précieuses » et comment ces fables reçues par le roi voyagèrent ensuite à travers le Moyen-Orient et jusqu’à Paris où elles furent publiées en français. 

Le thème de la rencontre est décliné sous différentes formes : De la recherche d’un ami à l’amitié (littéralement) dévorante et à l’amour. La note finale est celle de l’amitié : « Deux vrais amis vivoient au Monomotopa : L’un ne possedoit rien qui n’appartinst à l’autre Les amis de ce païs-là
 Valent bien, dit-on, ceux du nôtre ». 


Tout le monde a une passion et voici la mienne ! J'ai décidé très tôt de devenir une référence dans mon domaine. Et je n'ai jamais cessé d'apprendre depuis.

CONTACT : asso.taal.tarang@gmail.com          0033-760749177

 https://www.taaltarang.com/